[Htab] [tab title= » à propos « ] Patrimoines du Maghreb à l’ère numérique Ecole Nationale de conservation et de restauration des biens culturels d’Alger – UniversitéParis8 Colloque international Inventaire, documentation et droit Instruments théoriques et applications pratiques 27,28,29 mai 2014 Bibliothèque nationale Alger

La première édition des Rencontres du numérique d’Alger a permis de dresser un état des lieux faisant apparaître, d’unepart, l’histoire des patrimoines du Maghreb à travers l’histoire des sites, des expositions et des musées, d’autrepart, les réflexions et les entreprises menées dans différents cadres (projets européens, projets transnationaux et projets nationaux de recherche), dont le trait commun est la valorisation numérique du patrimoine. La deuxième édition des Rencontres a pour objectif d’approfondir et d’explorer un aspect déterminant de la valorisation des patrimoines : leur inventaire et leur documentation. En effet, si la visibilité des patrimoines sur le web est un élément stratégique du point de la vue de la publicisation et de la diffusion, il faut aussi prendre en compte les missions spécifiques des musées et, plus généralement, des services de l’inventaire, organiser la connaissance des patrimoines, c’est-à-dire les repérer,les signaler et, de ce fait, élaborer des catégories.

Qu’il s’agisse de patrimoines matériels ou immatériels, de patrimoine smobiliers ou de sites, la patrimonialisation est un processus de catégorisation et de sélection vivant, dynamique,par lequel une communauté attribue un sens et une valeur à un objet ou à un site.Destinées à un public de responsables culturels, de chercheurs et d’étudiants,les deuxièmes Rencontres du numérique d’Alger ont donc trois buts:

  1. éclairer les stratégies de l’inventaire et leurs implications théoriques et professionnelles ;
  2. définir une méthode de l’inventaire à l’ère numérique ;
  3. établir des modèles par le recours à la comparaison internationale.

Ceseraaussil’occasiondedéfinirlesconditionsdeviabilitééconomiquedecesecteurparticulierdela« sociétédel’information »etdeposerlesproblèmesjuridiquesinhérentsàcetyped’activité. Elles comporteront deux ateliers : l’un permettra de traiter de l’inventaire des collections muséales, l’autre de l’inventaire des sites et monuments historiques. 1)Surleplanépistémologique,ladoublenaturedelapatrimonialisationinduitdeuxquestions,celledel’attributiondevaleursetcelledelaterminologie.EncequiconcernelespatrimoinesduMaghreb,laquestiondel’attributiondevaleursaunerésonanceparticulière:ellenepeutêtreposéeendehorsducontextesociohistoriquedanslequelelleprendsens–notammentdesregardssurlepatrimoineavantetaprèslesIndépendances.L’entreprised’inventaire,danscetteoptique,doitêtreanalyséesousl’angledesvaleursqu’ellevéhicule.C’estleproblèmeposépar le Dr. MouradBetrouni àproposdel’Algériedanssontexte« Inventaireetidentité »(UNESCO,2008),quipeutêtreétenduà tout leMaghreb: « L’inventaireetleclassementdesbiensculturelsmobiliersetimmobiliersconstituentlesindicateursfondamentauxd’identificationetdecaractérisationducapitalpatrimonialnational.[…] Aquelmomentontétéressenties,enAlgérie,lanécessitéetl’urgencederéalisationd’uninventairedesbiensculturels,quiexprimeraituncertainniveaudeconsciencedeladimensiondupatrimoineculturel?Répondreàcettequestiond’importance, c’estseplacer,d’abord,parrapportàuncontextehistoriquequimetenrelationdialectiquedeuxsituationsauxintérêtsfondamentalementopposés :unesituationd’occupationcolonialequiaduré132ans(1830-1962) etunesituationd’indépendancenationalequia46ansd’existence(1962-2008). Et c’estsituer,ensuite,lesconditionsquiontconcouruaupassage(progressifoubrutal)d’uneconsciencecolonialeàuneconsciencenationaledupatrimoineculturel ». Parailleurs,leclassements’effectueenfonctiondecatégoriesqui,pourunepart,sonthéritéesdespremiersinventaireset,pouruneautrepart,sontàcréer,notammentàpartirdetravauxderecherche créateursdelexiquesadaptésàcesnouveauxobjetsd’étude.Auregarddelapatrimonialisation,laquestiondelaterminologieauneacuitéd’autantplusfortequ’elleestliéeàlareconnaissancedustatutpatrimoniald’unobjetet de sonuniversderéférence:longtemps, l’archéologie, l’ethnographieet,dansunemoindremesure,lapréhistoire ont dominé ;aujourd’hui,uneffortestfaitpourdécriredespatrimoinesappartenantàdeszonesnégligéesdel’histoiredesartsduMaghreb, notamment lespatrimoinesislamiquesdespériodesmédiévaleet moderneoucertainspatrimoinesnaturels.   2) Surleplanméthodologique,lepassagedel’inventaireimpriméàl’inventaireinformatisédanslesannées 1970aétél’occasion, en Europe,d’untravailsurlaconstructiondecatégories,surlaterminologieetsurlacompositiondesnoticesdocumentaires.AuMaghreb,quellessontlesfinalitésdesinventaires ?Leurvocation est-elleidentitaire ?scientifique ?pédagogique ?sociale ? Comment concilier ces différentes finalités, toutes pertinentes ? Laconstructiond’unenotice d’inventaireestenpartieguidéeparcesfinalités.Quelssontleschampsfondamentaux ?Quellessontlesrubriquesparticulières,enfonctiondes usagesquel’onsouhaitedévelopper ?L’apparitionduweb2.0enrichit-elle simplement lastructure desnotices oul’oriente-t-elleversd’autresusages ?D’unedescriptionàdesfinsidentitairesetscientifiques,est-onentraindepasseràunedescriptionàdesfinssociales,enencourageantlaparticipationdesinternautes ?Danslasituationdetransition,auregarddunumérique,quiestcelledespaysduMaghreb,comment stimulerlesusageséducatifs et sociaux de l’inventaire ? Laméthodedel’inventairepasseaussiparl’analysedesinterfacesculturelles:enfonctiondesfinalités définies pour l’inventaire,quelssontles meilleurs rapports entre écrit et image ?Certes,l’inventairenepeutseréduireàunebased’images sans mise en scène ; en revanche, laspectacularisationdecertainesprésentations scénariséesneledessert-ellepas ?   3)Lesmodèlesàl’échelleinternationale Sil’onadopteunpointdevueinternational,onpeutcertesconstaterunegrandevariétédesystèmesdedocumentation,enfonctiondesobjectifsidentitaires,sociaux,pédagogiques,éducatifs. Mais cette variété n’en repose pas moins sur unebased’exigencespartagées.Unehistoire internationale del’évolutiondes descriptions d’objets etdessites, devrait pouvoir le montrer.D’unearchitecturepyramidale del’information,peut-onpasseràd’autresmodèlessansperdrelesqualitésd’unedescriptionexhaustive ?Parailleurs, quels problèmes pose l’interopérabilitédessystèmesd’informationetàquellesconditionspeut-elleêtreobtenue ?   4)Infrastructures,économieetdroit Ledéveloppementdesystèmesd’informationculturelledépenddesinfrastructuresmatériellesetdesressourceshumainesàl’échellenationale.L’objectifducolloqueest,àceniveau,d’ouvriruneenquêtesurlesmoyensdontdisposentlespaysduMaghreb,notammentenmatièredegénéralisationdesaccèsetdeformationdesingénieurs.Commebiend’autressecteursd’activité,l’économiedel’informationestsouventuneéconomiemixte,fondéesurunpartenariat entre secteur public et secteur privé.Quellesdoiventêtrelesconditionsde cepartenariat, tenant compte des prérogativesdesEtats ?Enfin,ladiffusiondel’informationculturelleposeleproblèmedel’équilibreentreledroitàl’informationetledroitdesauteurs.LeslégislationsnationalesdespaysduMaghrebprennent-ellessuffisammentencompte ces deux aspects ?Lerecoursàdesexpertsinternationauxpermettrad’éclairerlesproblèmes posésetles différentes solutionsproposées.     Responsablesscientifiques : Pr B.N.Saou-Dufrene(UniversitéParis8) Dr S.Chergui (Ecole nationale de restauration et de conservation des biens culturels) [/tab] [tab title= » ComitéScientifique « ] Co-présidents :

  1. MouradBouteflika, maître de conférences, directeurdelaconservationetdelarestaurationdupatrimoineculturel,MinistèredelaCulture,Algérie
  2. SamiaChergui, maître de conférences, directricedel’Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger
  3. RémiLabrusse,professeurd’histoiredel’artcontemporain,UniversitédeParisOuest
  1. BernadetteNadiaSaou-Dufrene,professeurensciencesdelacommunication,UniversitédeParis8

Membres Dr. Mourad Betrouni, directeur de recherche, directeur de la protection légale des biens culturels et de la valorisation du patrimoine culturel, Ministère de la Culture, Algérie

  1. AzzedinneBouyahiaoui,MaîtredeConférences,Institutd’Archéologie,Universitéd’Alger 2
  2. Slimane Hachi, directeur de recherche, directeurduCentrenationalederecherchespréhistoriques,anthropologiquesethistoriques,Alger

Pr Madjid Dahmane, directeur de recherche en sciences de l’information,directeur général de la Bibliothèque nationale d’Algérie

  1. Mohammed-SalahZerouala, professeur en architecture, directeurdel’Ecolepolytechniqued’architectureetd’urbanisme,directeurduLaboratoireville,architectureetpatrimoine,Alger
  2. MessaoudHamianne,professeurensciencesdesmatériaux,responsabledesTIC,UniversitéMhammadBougherra,Boumerdès.

DrNabilaCherif,maîtredeconférences,Ecolepolytechniqued’architectureetd’urbanisme,Alger Pr. AdnaneLouhichi,directeurdel’Institutnationaldupatrimoine, Tunis MichelMelot,directeur honoraire de l’Inventaire général du patrimoine culturel français Gérard Regimbeau, professeur en sciences de l’information et de la communication, Université de Montpellier [/tab] [tab title= » Comité d’organisation « ] Nadjib Aït Aïssa, directeur général adjoint, Bibliothèque nationale d’Algérie. NaimaAbderrahim Mahindad,directrice-adjointedesétudesetdelagraduation,Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger. Naima Abdelouahab, maître de conférences, Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger. Benjamin Barbier, doctorant, Université de Paris 8. Radia, Drici enseignant chercheur doctorante, Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger. Nabila Ait Said, enseignant chercheur doctorante, EcolenationaledeconservationetderestaurationdesBiensCulturels,Alger. [/tab] [tab title= »Programme« ] Journée1 Problématiquesdel’inventairedupatrimoineculturelauMaghreb   Accueil 9h30 : AllocutiondeMmelaMinistre de la Culture 9 h 45 : « Laquestiondel’inventaireenAlgérie » MouradBouteflika,maître de conférences, directeurdelaconservationetdelarestaurationdupatrimoineculturelet Madjid Dahmane, directeur de recherche en sciences de l’information,directeur général de la Bibliothèque nationale d’Algérie   Introductionauxjournées 10h30 : « Actualitédelaquestiondel’inventaireauMaghrebdupointdevuedelarechercheetdelaformation » BernadetteSaouDufrêne,professeurensciencesdel’informationetdelacommunication,universitéParis8 etSamiaChergui,maîtredeconférences,directricedel’Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger 10h 45 Inventairesetidentités 10h45 : « Inventaire etidentité,lesadaptationslégislatives » MouradBetrouni,directeurderecherche,directeurdelaprotectionlégaledesbiensculturelsetdelavalorisationdupatrimoineculturel,MinistèredelaCulture,Algérie 11h15 : « La constructiondel’inventaireenFrance,problématiquesetméthodes » MichelMelot,directeur honoraire de l’Inventaire général du patrimoine culturel français,MinistèredelaCulture,France 11h45 : « LesinventairesdupatrimoineenTunisie » AdnaneLouhichi,directeurdel’Institut national du patrimoine,Tunis ;Ridha Boussoffara, sous-directeur de la formation et de la publication à l’Institut national du patrimoine, France. 12h15 : « Lepatrimoineculturelnumériséauregarddudroit » MohamedSaadoun,administrateurdel’Assembléenationalefrançaise Débat Déjeuner DesinventairesimprimésauMaghrebauxinventairesinformatisés Modérateur : Madjid Dahmane 14h30 : « LesinventairesdemuséeduXIXème et XXème siècle :quellesréutilisationspouruninventaireinformatisé ? » BernadetteSaou-Dufrêne,professeurensciencesdel’informationetdelacommunication,universitéParis 8.   15h : « LelexiquedespatrimoinesarchitecturauxdanslaRégenced’Alger,supportdethesaurus ? » SamiaChergui,maîtredeconférences,directricedel’Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger 15h30 : « l’inventaire des arts et traditions populaires : l’importance du patrimoine immatériel »   MohamedChadli, enseignant-chercheur à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine à Rabat, Conservateur du musée Nejjarine des Arts et Métiers du Bois, Fès, Maroc.   Pause 16h30 : « Laconstructiondurépertoiredessitesetmonumentshistoriques :dudocumentimpriméaudocumentnumérique » MouradBouteflika,maîtredeconférences,directeurdelaconservationetdelarestaurationdupatrimoineculturel,MinistèredelaCulture,Algérie 17h : « La méthodologie de l’Inventaire général du patrimoine culturel à l’épreuve du numérique » Jean Davoigneau, Chargé de mission à l’Inventaire général du patrimoine culturel, Direction générale des patrimoines, Ministère de la culture, Paris   Débat   Journée2 Deux ateliers en parallèles : atelier musées, atelier sites et monuments historiques 9h : Débutdesateliers AtelierI :Inventairedescollectionsmuséales Modérateur : BernadetteSaouDufrêne 9h00 : « Ikosim-Icosium.L’inventairedumuséenationaldesantiquitéspourunemonographiearchéologiqued’Algeroul’inverse ? » NacéraBenseddik,professeure en histoire,Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger 9h30 : « Ikosim-Icosium: Inventairedesmosaïques »disparues »d’Alger » NaimaAbdelouahab,maîtredeconférences,Ecolenationaledeconservationetderestaurationdesbiensculturels,Alger. 10h00 : « Ikosim-Icosium:Inventaireetapportdesdécouvertesmonétairesalgéroises » AmelSoltani,docteur en Sciences de l’antiquité,conservateur, Musée public national desAntiquités,Alger.   10h30 : « De l’inventaire au récolement, les musées de France face à la loi » Philippe Saunier, conservateur du patrimoine, Service des musées de France. Pause 11h30 « Premiers pas vers le SIG des mosaïques antiques d’Algérie et modélisation des espaces disparus : cas de la maison de la jonchée de Cherchell » SabahFerdi,directrice derecherche,Centrenationalderechercheenarchéologie,Alger & Fawzi Doumaz, SeniorResearcher, Istituto Istitutonazionaledigeofisicaevulcanologia,Rome.   12h00 : « L’inventaire et la documentation de la collection de la Fondation Kamel Lazaar pour l’art et culture » SoumayaGharsallah, Architecte muséographe,directrice de la Fondation Kamel Lazaar, Bureau de Tunis.   Débat Déjeuner 14h 00 : « La documentation des carreaux de céramiques dans les réserves du Palais de Topkapı » FilizYenisehirlioglu, Professeur en histoire de l’art, université de Koç, Département de l’archéologie et histoire de l’art. 14h 30 : « Indexationetdocumentation de l’artcontemporain : recherche en ligne» GérardRégimbeau,Professeurensciencesdel’informationetdelacommunication,universitédeMontpellier. 15h00 : « Le recours à l’archive dans l’art algérien» NadiraLaggoune,enseignant chercheur doctorante,Ecole supérieure desbeaux-arts, Alger. 15h30 : « Lerépertoiredesartistesalgériens » MansourAbrous,chargédesaffairesculturelles, MairiedeParis,France. Débat AtelierII :Sitesetmonuments historiques Modérateur : MouradBouteflika 9h :« De la carte archéologique traditionnelle au SiG archéologique : La carte archéologique de l’est algérien » RédaAttoui,maîtredeconférences, département d’architecture, Université Badji Mokhtar, Annaba. 9h30 : « L’inventaire du patrimoine architectural de la période ottomane en Algérie : du recensement à l’étude » NabilaCherif,maîtredeconférences,Ecolepolytechniqued’architectureetd’urbanisme,Alger. 10h00 :« Del’inventaireàl’indexationdesmaisonsdelaCasbahd’Alger » SabrinaKacher,maîtredeconférences,Ecolepolytechniqued’architectureetd’urbanisme,Alger.   10h30 : « Ladocumentationdupatrimoinearchitecturalottoman » AhmedSaadaoui,professeur en archéologie,universitédelaManouba,Tunis. Pause 11h30 : « Delareconnaissancedesdemeuresdufahsalgérois » NadiaOuargli,enseignant chercheur doctorante, Ecolepolytechniqued’architectureetd’urbanisme,Alger. 12h00 : « Inventaire du patrimoine urbain et architectural de la ville de Bejaïa » Naima Abderrahim Mahindad,directrice-adjointedesétudesetdelagraduation ; enseignant chercheur doctorante, EcoleNationale de Conservation et de restauration des Biens Culturels, Alger. Débat Déjeuner 14h : « L’inventairedesbiensculturels en Algérie,bilanetperspective » AbdelnasserChiker, Doctorant, Officedegestionetd’exploitationdesbiensculturels, Algérie 14h30 : « Le Fahs d’el-Djazaïr : Inventaire de ses composantes » MenouerOuassila,enseignant chercheur doctorante, Institut d’architecture et d’urbanisme, université Saad Dahlab, Blida. 15h30 : « l’inventairedesvillesprécolonialestransforméesparlesprojetsd’alignementduXIXème siècledanslenorddel’Algérie » MalikaBousserak, enseignant chercheur doctorante, Institut d’architecture et d’urbanisme, université Saad Dahlab, Blida Débat   Journée3 Synthèseetplansd’action Aperçu sur l’inventaire du patrimoine immatériel 9h00 : « Pour une présentation interactive du patrimoine des musiques et des danses traditionnelles en Algérie » Maya Saidani, directrice de recherches, Centrenationalederecherchespréhistoriques,anthropologiquesethistoriques, Alger. 9h30 : « Mémoire de la voix et du geste : pour un répertoire des poèmes et des chants populaires » Zineb Ben ALI, professeur, Université Paris 8 10h : « Les projets-pilote de l’Algérie pour le patrimoine immatériel » Slimane Hachi, directeur de recherches, directeurduCentrenationalederecherchespréhistoriques,anthropologiquesethistoriques, Alger. Nouvelles perspectives 10h 30 : « MUSATLAS : Atlas numérique des musées du Maghreb » Ibtissem Tounsi, maître de conférences, université Paris 8. 11h : « Les procédés d’indexation sur les réseaux sociaux, quels modèles pour la conservation du patrimoine » Benjamin Barbier, doctorant, université Paris 8. Pause Restitution des résultats 11h30-12h30 Table ronde « Inventaires, terminologies et documentation » Modérateur : Rémi Labrusse Madjid Dahmane, directeur de recherche en sciences de l’information, directeur général de Bibliothèque nationale d’Algérie, Alger. Abdelouahab Zekagh, directeur général, Office de gestion et d’exploitation des biens culturels, Alger. Aziza Amamra, directrice du Musée public national des Arts et traditions populaires, Alger. Fatima Azzoug, directrice du Musée public national du Bardo, Alger. Dalila Orfali, directrice du Musée public national des Beaux-arts, Alger. Houria Cherid, directrice du Musée public national des Antiquités, Alger. Mohamed Djehiche, directeur du Musée public national d’Art contemporain, Alger. Adila Talbi, directrice du Musée public national Ahmed Zabana, Oran.   Déjeuner [/tab] [/Htab]